Scirpes

Groupe végétal Herbacées aquatiques
Famille Cypéracées
Nom scientifique Scirpus spp.
Nom anglais Cyperus

Traits distinctifs Les tiges des scirpes portent des feuilles ou sont seulement munies de gaines à la base. Leurs fleurs sont rassemblées en petits épis solitaires ou en épis groupés de diverses façons. L’espèce illustrée ci-haut est le scirpe noirâtre (Scirpus atrovirens).

Reproduction Selon les espèces, ces plantes sont annuelles ou vivaces. La plupart des scirpes fleurissent durant l'été. Leurs fleurs sont parfaites, ou hermaphrodites, c'est-à-dire que chacune possède des étamines et un pistil (organes mâles et femelle).

Habitat, distribution Ce sont presque toutes des plantes aquatiques ou de milieux très humides. On trouve les scirpes surtout dans les régions boréales et tempérées du globe. On les rencontre un peu partout au Québec.

Écologie Il existe entre 150 et 200 espèces de scirpes. Beaucoup d'oiseaux, comme le râle de Virginie, la foulque d'Amérique, le morillon à dos blanc, le morillon à tête rouge, la bernache du Canada, le carouge à épaulettes et le troglodyte des marais, nichent dans les colonies de différents grands scirpes. Le raton laveur fréquente aussi ces lieux qui lui offrent une bonne protection et de la nourriture, car il mange des oeufs et des canetons. Les graines de scirpes servent de nourriture pour les canards et les oiseaux de rivage et de marais.

Usages Certaines espèces étaient utilisées comme aliments chez les Amérindiens des États-Unis. En Europe, les scirpes participent à la dernière étape d'épuration des effluents d'égouts. L'eau souillée séjourne durant quelques jours dans un marais artificiel où sont plantées plusieurs espèces de scirpes, qui agissent comme un filtre naturel.

Au Biodôme On peut voir quelques espèces de scirpes dans le marécage du lac des castors de l'écosystème de la forêt laurentienne. Ils survivent bien d'une année à l'autre dans nos conditions. Ces plantes sont cultivées à partir de semences. Les espèces produites au Biodôme sont les suivantes: S. atrovirens, S. rubrotinctus et S. cyperinus. Ce sont des espèces plutôt terrestres, bien que de milieu humide. Contrairement aux espèces aquatiques, celles-ci ont des feuilles bien développées et ressemblent aux carex et aux graminées. Chez les espèces aquatiques, les feuilles sont réduites et c'est la tige florale qui remplit principalement la fonction photosynthétique.