Eider à duvet

Phylum Chordés
Classe Oiseaux
Ordre Ansériformes
Famille Anatidés (oies et canards)
Nom scientifique Somateria mollissima
Nom anglais Common eider
Poids Longueur : 53 à 71 cm
Statut Préoccupation mineure (UICN).

Traits distinctifs Le mâle, en hiver et en plumage nuptial, a le ventre noir et le dos blanc. Il porte une calotte noire sur la tête et sa nuque est verdâtre. La femelle a l’apparence d’un gros canard brun. Les plumes à la base du bec dépassent les narines.

Reproduction La femelle produit une couvée par année. On compte généralement trois à cinq jeunes par couvée. Le nid est tapissé de duvet par la mère. Vingt-quatre heures après l'éclosion, les jeunes accompagnent la femelle à la mer, puis se dirigent vers les zones d'alimentation.

Alimentation L’adulte se nourrit surtout de moules bleues. Les canetons mangent des invertébrés qu’ils trouvent dans les algues. Il s’agit par exemple d’amphipodes et de littorines.

Prédateurs L’adulte est chassé par des rapaces, comme le faucon pèlerin, ainsi que par l’humain. Les goélands et les renards se nourrissent des oeufs et des jeunes.

Habitat, distribution Il fréquente les rivages marins. Il niche sur des îles à végétation basse ou sur des îles boisées, souvent en colonies denses.

Écologie Reconnu pour ses grandes qualités isolantes, le duvet d’eider fait l’objet d’un commerce depuis très longtemps. À chaque année on récolte une partie du duvet du nid qui sera par la suite vendu comme isolant pour des parkas et des édredons. Cette activité, menée avec modération ne nuit absolument pas à la reproduction de l'eider. Deux à sept couvées se réunissent pour former une crèche. Chaque crèche défend un territoire d'alimentation dans une portion bien définie (comme une baie) du littoral.

Au Biodôme De la vue sous-marine du Biodôme, on les voit plusieurs fois par jour plonger à plus de six mètres de profondeur dans le grand bassin du golfe du Saint-Laurent. Au Biodôme, on leur offre des poissons, calmars, de la moulée et du krill, ainsi que des moules que l’on ouvre pour eux. Ils se reproduisent très bien au Biodôme. Nous leur fournissons du gravier pour la construction de leur nid, auquel la femelle ajoute son duvet. Par contre, les poussins sont chassés par les poissons.