Logo du projet pour le Biodôme de Montréal Pour voir davantage  du Musée virtuel du Canada



Les invertébrés, comment ça mange?




Vidéo: alimentation de l’anémone plumeuse

Alimentation de l’anémone plumeuse

Couronne de tentacules

Pour se nourrir, l’anémone plumeuse ouvre grande sa couronne de tentacules blancs disposée autour de sa bouche.

Attirer le plancton

Ses tentacules effectuent un léger mouvement pour créer un courant et attirer ainsi le plancton vers eux.

Tentacules chargés

Lorsque les tentacules sont suffisamment chargés de plancton, ils se replient sur la bouche pour y faire pénétrer cette nourriture.

La digestion

Souvent, les anémones se referment complètement sur elles-mêmes durant la digestion.



Vidéo: alimentation de l’étoile de mer polaire

Alimentation de l’étoile de mer polaire

Détecter sa proie

L’étoile de mer est dotée, à l’extrémité de chacun de ses bras, d’une structure sensible à la lumière. Pour détecter sa proie (par exemple un mollusque bivalve comme la moule), elle utilise son odorat.

S’agripper à sa proie

Elle recouvre sa proie et s’agrippe à sa coquille au moyen de ses nombreux pieds ambulacraires situés sous ses bras. Elle réussit à entrouvrir suffisamment la coquille, puis elle sort son estomac et l’introduit dans la moule.

La digestion

Les acides gastriques qu’elle sécrète liquéfient les tissus de la proie qui pourront ensuite être aspirés et digérés par l’étoile de mer.



Vidéo: alimentation du dollar des sables

Alimentation du dollar des sables

La nourriture lui tombe dessus !

Le dollar des sables, qui vit enfoui dans les sables ou la vase, laisse s’accumuler la nourriture sur lui.

Des épines pour transporter

Son corps est recouvert de petites épines mobiles qui, par un mouvement synchronisé avec celui des pieds ambulacraires, dirigent les nutriments vers sa bouche, située au milieu de sa face inférieure.







Vidéo: alimentation du concombre de mer

Alimentation du concombre de mer

Tentacules collants

Lorsqu’il veut se nourrir, le concombre de mer exhibe ses dix tentacules aux extrémités plumeuses et attend que la nourriture s’y soit suffisamment accumulée.

À s’en lécher les… tentacules!

Commence alors un drôle de mouvement où les tentacules pénètrent à tour de rôle dans la bouche centrale du concombre pour que la nourriture soit captée. Il se «lèche» littéralement les tentacules.






Pour en savoir plus :
Les invertébrés, comment ça mange? | Nouvelles formes de vie | Fiches descriptives


 Retour: écosystèmes  Saint-Laurent marin    
 Les invertébrés  La bonne forme D'un coup d'ailes  
Accueil  English  Commentaires  Générique  Site Web du Biodôme  © Biodôme de Montréal, 2005. Tous droits réservés