Logo du projet pour le Biodôme de Montréal Pour voir davantage  du Musée virtuel du Canada



Une affaire de famille



Restreinte à l'hémisphère Nord, la famille des pingouins – ou alcidés – comprend 23 espèces, dont une disparue au 19e siècle. Quatre d'entre elles peuvent être observées de près au Biodôme... Ces oiseaux ont tous un air de famille, mais chaque espèce présente ses propres caractéristiques.



Image: macareux moine
macareux moine

Macareux moine

Un oiseau trapu et coloré, affublé d'un regard triste et d'un bec de perroquet.

C'est le clown de la famille Pingouin.
















Image: guillemot marmette
guillemot marmette

Guillemot marmette

Cette espèce niche sur les corniches les plus étroites... Des sites inutilisables pour les autres oiseaux.

La femelle pond directement sur le roc un œuf unique en forme de poire. Si par accident, il était bousculé, cet œuf particulier a peu de chances de tomber car il ne décrit qu'un tout petit cercle. En comparaison, un œuf ordinaire décrit un grand cercle lorsqu'il roule. Sur une corniche aussi étroite, il finirait par tomber et se fracasser au pied de la falaise.

Avec sa tenue de gala et son bec pointu, c’est le funambule de la famille Pingouin.







Image: guillemot à miroir
guillemot à miroir

Guillemot à miroir

L'été, il revêt une robe noire...
Alors que l'hiver, il devient presque tout blanc.

Au Biodôme, cet excentrique de la famille Pingouin fait chambre à part! Il vit dans l'écosystème du Saint-Laurent marin.















Vidéo: petit pingouin en vol

Petit pingouin

Les pingouins ont des ailes longues mais très étroites. Ils peuvent ainsi «voler» sous l'eau avec agilité et rapidité. Or, ce type d’aile offre peu de portance dans l'air. Les oiseaux compensent par un battement plus rapide. Voyez ce que ça donne…

C'est ainsi que volent tous les pingouins… Sauf le grand naïf, un proche cousin du petit pingouin!









Image: grand pingouin
grand pingouin

Grand pingouin

Ce grand lourdaud était bien maladroit sur terre et, avec ses ailes minuscules, pas question pour lui de s'envoler. Sous l'eau, en revanche, sa masse et ses ailerons faisaient de lui le plus rapide et le plus puissant des pingouins. Or, vous ne le verrez pas au Biodôme. Ce grand naïf, le grand pingouin, s'est éteint en 1844!










Pour en savoir plus :
"Pengwin" | Fiches descriptives


 Retour: écosystèmes  Arctique    
 Prises de bec  Une affaire de famille    
Accueil  English  Commentaires  Générique  Site Web du Biodôme  © Biodôme de Montréal, 2005. Tous droits réservés