Barre de navigation


Page d'accueil de l'Espace pour la vie
 
COLLECTIONS & ARCHIVES DE LA BIBLIOTHÈQUE
DU JARDIN BOTANIQUE DE MONTRÉAL

 
 
80 ans d'histoire et d'archives au Jardin botanique de Montréal
Accueil Histoire Archives & albums photos Publications

80 ans d'histoire et d'archives au Jardin botanique >> Parcours historique >> Arrêt 11 - Jardin Leslie-Hancock [2 de 2] : Monsieur Rhododendrons English

Jardin Leslie-Hancock


Monsieur Rhododendrons

Jusqu’au milieu du 20e siècle, on pensait qu’il était impossible de cultiver des rhododendrons sous notre climat rigoureux. C’est grâce à l’horticulteur Leslie Hancock (1892-1977) que leur culture s’est développée au pays. Cet amoureux des rhododendrons a dessiné gracieusement les plans de ce jardin, en plus de donner de nombreux spécimens.

Inauguré en 1976, le Jardin des Éricacées fut rebaptisé Jardin Leslie-Hancock en 1986. Il s’agit du seul espace thématique dont le nom est associé à un individu.

 

Archives du Jardin botanique de Montréal - cote:hancock

Jardin botanique de Montréal (Archives)
Au moment de l’inauguration du Jardin des Éricacées en juin 1976, Leslie Hancock, pelle à la main, plante un rhododendron.

Également sur la photo, André Champagne, alors directeur du Jardin botanique, et Jack Van Gemeren, premier horticulteur du Jardin des Éricacées.

 
Archives du Jardin botanique de Montréal - cote:0400-RHO-00640

Jardin botanique de Montréal (Robert Mineau)

Une passion, quatre générations

Leslie Hancock a transmis sa passion des rhododendrons à ses descendants. Aujourd’hui, Lara, l’arrière-petite-fille de Leslie, travaille à la pépinière fondée par son aïeul à Mississauga, en Ontario, où les rhododendrons sont toujours à l'honneur.

Archives du Jardin botanique de Montréal - cote:0400-RHO-00641

Jardin botanique de Montréal (Robert Mineau)

Rhododendron 'Leslie's Legacy' — résultat du croisement entre R. punctatum et R. dauricum var. album — occupe comme il se doit une place d’honneur dans ce jardin, à côté de la plaque qui commémore la mémoire de son créateur. C’est Marjorie, la fille de Leslie Hancock qui a créé ce cultivar.
Vers le haut de la page
 

  

Arrêt précédent du parcours historique :
Jardin des arbustes
Prochain arrêt du parcours historique :
Ruisseau fleuri

Exposition Construction du Jardin botanique [Jardin botanique de Montréal]


Dernière mise à jour: 2014-06-18
Tous droits réservés
Ville de Montréal