Espace pour la vie Infolettre Blogue Foire aux questions Carrières et stages Médias Nous joindre Facebook Twitter Foursquare Youtube Flickr Accueil Planifier votre visite Explorer nos espaces Se documenter S'impliquer Jeunes et enseignants Recherche scientifique Accueil Jeunes et enseignants Espace jeunes Jardin des jeunes branchés
Le Jardin des jeunes branchés Musée vivant Naturaliste en herbe Profs et Parents Liens Recherches Souvenirs Courrier

 

Formulaire de courrier du Jardin des jeunes branchés

Banque de réponses

  Retour au courrier

  Plus sur les arbres en automne et en hiver :
  La chute des feuilles en automne
Niveau intermédiaire
Les arbres en hiver
Les arbres et le gel
Qu'est-ce qu'un arbre ?
Nutrition et cycle des arbres
Les plantes en hiver
Pourquoi les arbres de Noël sont-ils
des conifères ?

Tache goudronneuse des érables

Q.: Bonjour !

Je trouve que le Jardin botanique est vraiment un endroit passionnant, car j'adore la nature !

Au cours de septembre et octobre, plusieurs arbres de l'Arboretum changent de couleurs puis leurs feuilles tombent.

Pourquoi ces feuilles tombent-elles à l'automne ?

Ding Yuan,
12 ans, 3e cycle du primaire, Montréal

autre question

Q.: Bonjour !

Je fais un travail scolaire avec mon ami François et nous voudrions savoir exactement pourquoi les feuillus perdent leurs feuilles en automne.

Merci.

Kevin,
11 ans, 3e cycle du primaire, Pierrefonds (Québec)

deuxième question

Q.: Salut !

Pourquoi les arbres à feuilles caduques perdent-ils leurs feuilles en hiver ?

Merci !

Mickael,
14 ans, Saint-Paul (France)

voir la réponse

R.: Bonjour !

Merci d'avoir visité le J@rdin des jeunes branchés du Jardin botanique de Montréal.

Les arbres feuillus perdent leurs feuilles en automne Les arbres à feuilles caduques des régions tempérées perdent leurs feuilles en hiver à la suite d'une adaptation pour mieux survivre à l'hiver.

Les arbres feuillus des régions tempérées, tels que les érables, ne meurent pas en automne, malgré que les jours plus courts et la température qui se rafraîchit annoncent la venue de l'hiver.

Comme le site principal du Jardin botanique l'explique au sujet de la coloration automnale, la chute des feuilles chez les feuillus est liée au même phénomène qui provoque les changements de couleurs des feuilles en automne. Alors que la couleur automnale est l'indice visible que le phénomène se produit, la chute des feuilles en est le but visé.

Les nuits froides et les jours courts stimulent la production d'éthylène, une hormone responsable de la chute des feuilles.

Dans une réponse sur le mûrissement de la banane, nous avons déjà expliqué les rôles de l'éthylène.

Clique sur la feuille pour bien en voir ses parties Au signal de la production d'éthylène, il se forme alors un bouchon de liège au début du pétiole qui provoque la mort de la feuille qui tombe sans que l'arbre soit blessé, puisqu'il est déjà cicatrisé. On appelle ceci le processus d'abscission. La zone d'abscission est celle formée par les cellules à la base du pétiole. Cette zone laisse place à des tissus composés de subérine (le «bouchon de liège») qui bloquent tout passage d'eau et de minéraux avec le reste de l'arbre. Ainsi privées de sève, les feuilles meurent, l'arbre lui-même ayant amorcé ce phénomène.

La chute des feuilles est donc une adaptation des plantes pour leur survie.

Elle est une caractéristique des climats tempérés, bien que certains arbres feuillus des régions plus chaudes perdent leurs feuilles aussi, mais pas dans le même contexte.

Dans nos régions, la chute constitue une protection de la végétation contre l'agression des températures hivernales pour les arbres à feuilles caduques (ou arbres décidus).

Les feuilles mortes tombent de l'arbre Caduc (au féminin caduque) se dit de feuilles qui ne demeurent pas au-delà d'une saison de végétation sur un végétal qui vit plus de deux ans (Grand Dictionnaire terminologique). Le terme décidu s'applique aux arbres qui renouvellent leur feuillage chaque année, par opposition aux arbres résineux à aiguilles généralement persistantes.

Durant l'hiver, le sol est gelé. L'eau qui s'y trouve est aussi gelée et n'est pas accessible aux racines pour que ces dernières puissent la rendre disponible à l'arbre. L'arbre doit maintenir un rythme de vie au ralenti.

De plus, les feuilles sont des usines à photosynthèse : alors que le soleil est toujours disponible, l'eau ne l'est plus ; ne plus avoir de feuilles permet donc à l'arbre d'économiser son énergie. Enfin, les cellules fragiles des feuilles soumises au grand froid verraient leur contenu liquide se cristalliser (cristaux de glace). Le résultat serait vraiment dommageable pour l'arbre. Les feuilles mourraient de toute façon mais en laissant une plaie toute fraîche à chaque endroit où les feuilles étaient attachées.

Le vent emporte facilement les feuilles presque détachées, offrant moins de résistance aux tempêtes de l'automne.

Le poids de la neige sur l'arbre est déjà souvent important Enfin, les feuilles représentent un poids non négligeable lorsque l'arbre se couvre de neige ou de glace. Ce poids deviendrait un fardeau physique sur le tronc et les branches et ces derniers pourraient alors facilement se briser. Les troncs et les branches sont mieux développés pour survivre au froid mais il arrive quand même que le froid les endommage.

Le houx ne perd pas ses feuilles Certains arbres ou arbustes feuillus ont des feuilles persistantes (le houx par exemple), mais ces feuilles ont entre autre des cuticules (la couche protectrice des feuilles) très épaisses et protectrices.
Le mélèze est un conifère qui perd ses aiguilles Certains conifères, comme le mélèze, perdent leurs aiguilles et ont donc des adaptations similaires aux arbres feuillus décidus.

Les fleurs printanières sont prêtes à éclore dès le réchauffement du sol par le soleil Cette nature caduque (les feuilles tombent) est le facteur même de la survie et de la beauté de nos forêts, de leur diversité floristique et du charme de la succession des peuplements végétaux au fil des saisons.

L'influence de la perte des feuilles se répercute aussi sur le type de végétation herbacée au sol dans les forêts caducifoliées. L'érablière au printemps, par exemple, est riche de plantes au sol, alors que les rayons du soleil sont captés par la flore printanière devenant ombragée par la cime des arbres plus tard en été.

Le baobab, typique des savanes africaines, perd ses feuilles en saison sèche Dans les pays plus chauds, les arbres qui perdent leurs feuilles le font durant la période de sécheresse. C'est toutefois un peu le même principe : alors que tu pourrais penser que l'hiver, avec toute sa neige, est une saison «humide», c'est en fait une saison «sèche» en écologie, puisque l'eau n'est pas disponible.

J'espère que toutes ces informations seront utiles.

Céline (botaniste et bibliothécaire)

Février 2007

Retour vers le haut de la page



Le J@rdin des jeunes branchés

Facebook Flickr Twitter Foursquare Youtube Blogue Fil RSS du blogue Infolettre
Horaire Tarifs Accès Biodome Insectarium Jardin botanique Calendrier d'activités Foire aux questions Photographie et tournages commerciaux Mariages But commercial et professionnel Tournages Location d'espaces Rechercher un espace Mariages civils Réservation Groupes et organisateurs de voyage Tarifs de groupe et FIT Services aux groupes Activités pour les groupes Réservation À propos d'Espace pour la vie Qu'est-ce que l'Espace pour la vie Plan d'affaires Grands projets Développement durable Biodiversité Soutien à la communauté Fondation Espace pour la vie Faites un don Médias Communiqués Carrières et stages Carrières Stages
Tous droits réservés, Ville de Montréal