Ville de Montréal

BERCZY, William Bent

Peintre, fermier, homme politique et soldat, né à Londres, le 6 janvier 1791, fils de William Berczy* von Moll et de Charlotte Allemand, décédé à Sainte-Mélanie-d'Ailleboust, Qué., le 9 décembre 1873.

William Berczy fils, dont le père fut pionnier et l'un des premiers peintres canadiens, arriva dans le Haut-Canada avec ses parents. Il habitèrent le comté de Genesee, dans l'état de New York, avant d'arriver à York (Toronto) en 1794. Les affaires de son père nécessitèrent les déménagements fréquents de toute la famille ; c'est ainsi que William demeura à York de 1794 à 1798 et de 1802 à 1804, à Montréal de 1798 à 1802, et, enfin, à Montréal et à Québec de 1804 à 1812. Il participa à la guerre de 1812. De 1818 à 1832 il vécut par intermittence à Sandwich, Ont., sur une terre de 2 400 acres que lui avait donnée le gouvernement du Haut-Canada, en dédommagement des pertes subies par son père lors de la concession des terres. William y organisa l'une des premières plantations de tabac. Après 1832, il vécut à Sainte-Mélanie-d'Ailleboust, dans le comté de Joliette, sur la seigneurie de Louise-Amélie Panet, artiste amateur de talent, fille de Pierre-Louis Panet*, qu'il avait épousée en 1819.

Berczy apprit la peinture avec son père et continua de peindre pendant de nombreuses années sans jamais toutefois s'y consacrer en professionnel. Ses aquarelles - genre qu'il affectionnait tout particulièrement - représentent des sujets très variés empruntés à son univers quotidien. Elles vont du portrait miniature jusqu'aux scènes de campements militaires durant la guerre de 1812 ; elles comprennent des études d'insectes en trompe-l'oil (que l'on trouve dans l' « Album » constitué par Jacques Viger*, à la bibliothèque municipale de Montréal), une peinture intitulée Huron Indians leaving residence near Amherstburg (qui se trouve à la Galerie nationale du Canada), un paysage avec personnages, The Blessing of the Fields (aussi à la Galerie nationale du Canada). Toutes ces peintures révèlent une grande délicatesse et une recherche du détail et sont dans le style que lui avait enseigné son père.

Les nombreuses activités de Berczy prouvent que ce dernier s'intéressait aux choses les plus variées. En plus d'être planteur de tabac, il fut propriétaire de navires et fournisseur du gouvernement pour le ravitaillement des troupes. De 1828 à 1834, il représenta le comté de Kent à la chambre d'Assemblée du Haut-Canada et passa beaucoup de temps à Toronto. Il eut une carrière militaire et, de cadet, il s'éleva au rang de capitaine du Corps of Canadian Chasseurs pendant la guerre de 1812 ; il prit part à la bataille de Crysler's Farm en 1813. De 1845 à 1863, Berczy joua un rôle actif au sein de la milice de Berthier, Qué., et passa du grade de lieutenant-colonel à celui de colonel commandant le 8 e district militaire de la milice du Bas-Canada. Il mourut sans laisser de postérité.

(John Andre et J. Russell Harper. Dictionnaire biographique du Canada en ligne . Page consultée le 2 décembre 2004. Adresse URL : http://www.biographi.ca/FR/ShowBio.asp?BioId=38949&query=berczy AND william AND bent)

®Tous droits réservés, Ville de Montréal