Ville de Montréal

CHAUVEAU, Pierre-Joseph-Olivier

[Josephte, Gaspard Le Mage] (1820-1890)

Poète, romancier, historien, essayiste né à Québec. Après de bonnes études au Petit Séminaire de Québec, il devient avocat en 1841. Élu député du comté de Québec à la chambre législative du Canada-Uni (1844-1855), il est nommé ministre en 1851, puis surintendant de l'Instruction publique du Québec (1855-1867). Il continue à cumuler les charges et les honneurs : Premier ministre de la province de Québec (1867), président du Sénat (1873), président de la Commission du Havre de Québec (1874), shérif de Montréal (1877), professeur de droit romain, puis doyen de la Faculté de droit de l'Université Laval à Montréal (1877-1885), membre fondateur et président de la Société royale du Canada (1882). Il meurt à Québec en 1890. Il a été un véritable animateur culturel et il a apporté une contribution importante à la vie du pays par ses discours et ses encouragements à des écrivains comme F.-X. Garneau, J. Lenoir, etc. Pour sa part, c'est surtout par son roman Charles Guérin que P.-J.-O. Chauveau enrichit la littérature canadienne-française du XIX e siècle. Jean-Charles Falardeau y voit une peinture fidèle de l'époque : « [.] l'idéologie de Charles Guérin implique un état social dont les principales avenues de salut et de progrès sont condamnées. Le Canada français est politiquement et économiquement dominé par les Anglais. [.] Le seul salut possible est le refuge dans la vie rurale ».

(Réginald Hamel, John Hare et Paul Wyczyneski. Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du nord, Montréal, Fides,1989. p.294)

®Tous droits réservés, Ville de Montréal