Ville de Montréal

GARNEAU, François-Xavier

(1809-1866)

Historien né à Québec dans une famille modeste. Autodidacte, il compléta par lui-même sa formation humaniste tout en effectuant dans une étude de Québec un stage de cinq ans pour devenir notaire. En 1831, il obtint à Londres un poste de secrétaire. À Londres comme à Paris, où il eu l'occasion de voyager, il put s'initie à l'évolution des idées dans le domaine de la politique comme dans celui de la littérature et de la religion. De retour à Québec, il abandonna la profession de notaire, pour être tour à tour traducteur à l'Assemblée législative, puis greffier de la ville de Québec. Il fut témoin des événements de 1837-1838. Ulcéré du mépris d'une certaine oligarchie anglophone à l'égard d'un peuple « sans histoire et sans littérature » (comme le soutenait lord Durham dans son rapport), il écrivit en quelques années son Histoire du Canada qui veut refaire la genèse d'une nation à travers la coexistence de deux peuples antagonistes. Les trois tomes furent publiés de 1845 à 1848; l'auteur, avant de tomber malade en 1859, en fit paraître deux autres éditions, complétées et remaniées.

Garneau a été l'homme d'une seule ouvre, mais c'est une ouvre d'érudition et de patriotisme qui a eu une influence décisive sur le développement des lettres canadiennes-françaises et qui provoqua une prise de conscience de l'identité « canadienne ».

(Michel Veyron. Dictionnaire canadien des noms propres , Montréal, Larousse, 1889. p.252)

®Tous droits réservés, Ville de Montréal