Ville de Montréal

PANET, Louise-Amélie (Berczy)

Née le 27 janvier 1789 à Québec, décédée le 24 mars au domaine d’Ailleboust près de Sainte-Mélanie (Québec). Peintre, miniaturiste, dessinatrice, pastelliste, professeur de beaux-arts, claveciniste, poète et mémorialiste. Louise-Amélie Panet, fille du juge Pierre-Louis Panet et de Marie-Anne Cerré (de Saint-Louis, Missouri), étudia chez les Ursulines de Québec, puis poursuivit sa formation à Montréal, où elle commença à étudier la peinture dans les cours de Jeanne-Charlotte Allamand (Berczy) et de William Berczy, ses futurs beaux-parents.

De son père, elle reçut des connaissances hors du commun, et elle était parmi les quelques femmes instruites du Canada dans la première moitié du XIXe siècle. Outre le français et l’anglais, elle maîtrisait l’italien, l’allemand et le latin. Elle avait également étudié les sciences, l’algèbre, les mathématiques et la philosophie, et avait « des connaissances très étendues sur l’homme et les choses humaines ».

Elle épousa William Bent Berczy à la Christ Church (anglicane) de Montréal le 27 septembre 1819. Ils vécurent à Amherstburg (Ontario), puis à Québec jusqu’à ce qu’ils héritent de la seigneurie d’Ailleboust, où ils s’établirent définitivement. Ils y vécurent paisiblement, et recevaient malgré l’isolement un cercle d’amis distingués, dont Jacques Viger, L.-J. Papineau et le Chevalier d’Estimauville. […]

Le Musée du Québec possède un dessin de Louise-Amélie Panet : Fort de Chambly. Son portrait miniature d’Angélique de Lotbinière (vers 1818) figure au Royal Ontario Museum de Toronto, ainsi que son dessin : Marie-Anne Panet à la guitare (1827). Un carnet orné de quelques-uns de ses dessins figure aux archives de l’Université de Montréal, tandis que son aquarelle de Longue-Pôinte, site du Combat de la Grange (1839) figure dans l’album Viger à la Bibliothèque municipale de Montréal. On voit un portrait de Louise-Amélie Panet par son beau-père aux Archives nationales du Canada à Ottawa et un autre au Royal Ontario Museum.

(David Karel, Dictionnaire des artistes de langue française en Amérique du Nord, Québec, Musée du Québec/Les Presses de l’université Laval, 1992, p. 610)

®Tous droits réservés, Ville de Montréal