Ville de Montréal

L'homme
Jacques Viger naît à Montréal le 7 mai 1787. Cadet d'une famille de quatorze enfants dont huit meurent au berceau et cinq dans la petite enfance, il en sera le seul survivant. Il a pour parrain Joseph Papineau, père du politicien Louis-Joseph. De nombreuses alliances matrimoniales lient le clan Viger - qui compte le politicien Denis-Benjamin et l'avocat Louis-Michel - à d'influentes familles montréalaises : les Cherrier (dont le politicien Côme-Séraphin) et les Lartigue (dont Jean-Jacques, premier évêque du diocèse de Montréal).

Jacques Viger épouse Marguerite Lacorne de Saint-Luc (1775-1845) le 17 novembre 1808. Veuve du major John Lennox, avec qui elle a eu un fils et trois filles, celle-ci est alors âgée de 33 ans et donc l'aînée de douze ans de son second mari. De leur union naîtront trois enfants, dont aucun ne survivra.

Une passion pour l'histoire
Sans descendance, Viger va laisser un autre type de legs : un legs historique. À son décès, survenu le 12 décembre 1858, les journaux et les rubriques de l'époque parlent de l'homme comme du « bénédictin du Canada », d'un « des nobles restes de cette vieille phalange de nos anciens gentilshommes canadiens », d'un « religieux conservateur de notre foi et de nos traditions ». Sa passion pour l'histoire lui vaut les titres d'antiquaire et de mémorialiste; il s'intéresse à la topographie, à l'architecture et à la vie des grands personnages. Il collectionne les objets, les manuscrits et tous les autres types de sources historiques (Nathalie Hamel, Vie et Œuvre de Jacques Viger, 2002, p. 74).

L'album Viger
Sa carrière professionnelle s'imbrique avec ses intérêts et ses recherches et l'ensemble de son œuvre fait découvrir l'héritage qu'il a laissé. Il y a sa documentation archivistique et historique - dont la Saberdache - , ses écrits (notamment sa Néologie canadienne), son recensement montréalais de 1825 et ses albums, les principaux étant Panorama de Montréal et ceux conservés par la Ville de Montréal : Costumes des communautés religieuses de femmes au Canada et Souvenirs canadiens (mieux connu sous le nom d' Album Viger).

®Tous droits réservés, Ville de Montréal