La démocratie à Montréal de 1830 à nos jours / ExpositionLa démocratie à Montréal de 1830 à nos jours / Exposition

Vous êtes ici : Accueil > Introduction > Maires de Montréal > James John Edmund Guerin

James John Edmund Guerin (1910-1912)

John James Edmund Guerin est né le 4 juillet 1856 à Montréal. Médecin, il a été maire de Montréal de 1910 à 1912. Il meurt le 10 novembre 1932 à Montréal.

D’origine irlandaise catholique, il poursuit ses études classiques au collège de Montréal, puis en médecine à l’Université McGill. Il part se perfectionner en Angleterre au Royal College of Physicians. À son retour à Montréal, il se distingue surtout comme professeur de médecine clinique à l’Université de Montréal.

Guerin est élu député libéral de Montréal (numéro 6) à l’Assemblée législative lors d’une élection partielle en 1895. Il est réélu en 1897 et en 1900. Au cours de ces deux mandats, il est ministre sans portefeuille dans le cabinet Marchand et dans le cabinet Parent. Il est défait aux élections provinciales de 1904. Sur la scène fédérale, il se présente dans Sainte-Anne en 1917, mais il est défait. Il est élu à la Chambre des Communes dans cette circonscription en 1925, puis réélu en 1926. Il est défait en 1930.

Maire de Montréal de 1910 à 1912, Guerin préside le bureau des commissaires nouvellement créé. À ce titre, il est le premier maire « à fonction exclusivement honorifique ». En effet, avec la réforme de la charte, le maire et les échevins n’ont plus aucun pouvoir, sinon de discussion. Les commissaires du bureau de contrôle ont la tâche de redresser la gestion de la ville après les scandales dévoilés par l’enquête Cannon. La fonction publique municipale devient alors une organisation plus bureaucratique, des fonctionnaires sont congédiés et des examens sont instaurés pour les remplacer. Un système d’appels d’offres est également mis en place pour réduire le favoritisme. Par contre, en ce qui a trait aux trusts, on renouvelle pour plusieurs années les contrats avec les compagnies d’éclairage et de tramways, sans chercher à réduire les monopoles.


Coordonnées | Archives de Montréal | Réalisation

   
 
® Tous droits réservés, Ville de Montréal