La démocratie à Montréal de 1830 à nos jours / ExpositionLa démocratie à Montréal de 1830 à nos jours / Exposition

Vous êtes ici : Accueil > Introduction > Maires de Montréal > Louis-Arsène Lavallée

Louis-Arsène Lavallée (1912-1914)

Louis-Arsène Lavallée est né le 2 février 1861 à Berthier. Avocat, il a été maire de Montréal de 1912 à 1914. Il meurt le 19 novembre 1936 à Montréal.

Il entreprend ses études classiques au collège de Joliette, puis effectue son cours de droit à l’Université Laval à Montréal. Il est admis au barreau en 1884.

En politique, Lavallée tente en vain sa chance aux élections fédérales de 1896. Il se réoriente vers le pallier municipal et sera échevin du quartier Saint-Jacques de 1900 à 1904, puis du quartier Lafontaine de 1904 à 1912. C’est à cette date qu’il est élu maire de Montréal. Bien qu’il ne soit pas un candidat des réformistes, il est appuyé par ces derniers, entre autres parce qu’il est l’un des cofondateurs de l’Alliance Nationale, aux côtés de Hormidas Laporte, un des chefs de file du mouvement réformiste. En fait, il est un maire de transition entre le règne des réformistes et celui des populistes.

Lavallée est surnommé « le père du Plus Grand Montréal » puisqu’il concentre ses efforts sur l’annexion des municipalités voisines de Montréal. Pendant ses mandats d’échevin et de maire, il est président du comité d’annexion et du comité législatif. Selon lui, la Ville de Montréal doit briser ses limites et rattraper New York. Les propositions d’annexion, surtout lorsqu’il est échevin, se multiplient. Certaines municipalités, comme Outremont et Westmount, n’en veulent pas, tandis que d’autres acceptent. En 1905, Saint-Henri et Sainte-Cunégonde sont annexées puis, dès 1907-1908, des municipalités de la région nord. En 1910, Montréal rattache plus d’une dizaine de municipalités : Saint-Louis, Côte-des-Neiges, Notre-Dame-de-Grâce, Côte-Saint-Paul, Émard, Bordeaux, Longue-Pointe ainsi que les villages d’Ahuntsic, de Beaurivage, de la Longue-Pointe, de Tétreauville et de Rosemont. La population montréalaise passe alors à plus de 500 000 habitants.


Coordonnées | Archives de Montréal | Réalisation

   
 
® Tous droits réservés, Ville de Montréal