La démocratie à Montréal de 1830 à nos jours / ExpositionLa démocratie à Montréal de 1830 à nos jours / Exposition

Vous êtes ici : Accueil > Introduction > Maires de Montréal > James McShane

James McShane (1891-1893)

James McShane est né le 7 novembre 1833 à Montréal. Homme d’affaires, il a été maire de Montréal de 1891 à 1892. Il meurt le 14 décembre 1918 à Montréal.

McShane étudie au Petit Séminaire de Montréal en 1847 et 1848. À l’âge de 18 ans, il se lance en affaires avec son père qui œuvre dans le domaine de l’exportation de viande.

Élu en 1878 député de la circonscription de Montréal-Ouest au parlement de Québec, il est réélu en 1881 et l’emporte dans le comté de Montréal-Centre à l’élection de 1886. Dans le cabinet d’Honoré Mercier, il est ministre de l’Agriculture et des Travaux publics de 1887 à 1888. Sa carrière de ministre québécois se termine abruptement lorsque, dans un discours, il effectue une sortie intempestive contre son premier ministre. Au parlement fédéral, il est élu député libéral de Montréal-Centre à l’élection partielle du 27 décembre 1895. Ce sera de courte durée car il est défait l’année suivante lors des élections générales.

James McShane, surnommé « People’s Jimmy », est un personnage important de la vie montréalaise. Nationaliste irlandais, il est nommé juge de paix en 1863. Il est conseiller du quartier Sainte-Anne au conseil municipal de Montréal de 1868 à 1873. Par la suite, de 1874 au 13 mai 1881, il est échevin. À cette date, il est déclaré inhabile à siéger. Il revient toutefois à son poste en 1883 et y restera jusqu’en 1887.

En 1891, James McShane désire conquérir la mairie de Montréal. Pour ce faire, il fonde un journal, le Progrès municipal. Soutenu par les anglophones et les conservateurs francophones et favorisé par le principe de l’alternance linguistique, il remporte les élections. Il défait alors le maire sortant, Jacques Grenier. En 1892, le premier tramway électrique est mis en circulation à Montréal. L’électrification du réseau s’étend sur deux ans et est déterminante pour l’expansion du territoire urbain. Des commerces vont se développer et les travailleurs peuvent désormais habiter plus loin de leur lieu de travail. En 1893, d’autres compagnies mettent en place les lignes pour relier les banlieues à Montréal.

Réélu par acclamation en 1892, McShane se représente aussi aux élections de 1893. Ses adversaires qui réclament l’alternance linguistique portent leur choix sur Alphonse Desjardins qui l’emporte. En 1894, McShane fait une nouvelle tentative aux élections municipales et se porte candidat à la mairie contre Joseph-Octave Villeneuve ; il est encore défait.

Voir : Dictionnaire biographique du Canada en ligne

 


Coordonnées | Archives de Montréal | Réalisation

   
 
® Tous droits réservés, Ville de Montréal