La démocratie à Montréal de 1830 à nos jours / ExpositionLa démocratie à Montréal de 1830 à nos jours / Exposition

Vous êtes ici : Accueil > Introduction > Maires de Montréal > Adhémar Raynault

Adhémar Raynault (1936-1938, 1940-1944)

Adhémar Raynault est né le 12 juillet 1891 à Saint-Gérard-de-Magella. Homme d’affaires, il a été maire de Montréal de 1936 à 1938 et de 1940 à 1944. Il décède le 11 avril 1984 à Saint-Bruno.

Raynault s’établit à Montréal en 1911. Il débute comme commis dans une maison de commerce. Il exerce plusieurs emplois avant de devenir courtier d’assurances. Durant cette période, il continue de parfaire son instruction le soir, après le travail. Assez rapidement, il devient une personnalité importante du monde des affaires.

Sa carrière politique débute avec son élection en 1936 comme député de l’Union nationale de la circonscription de l’Assomption. Il ne se représente pas à l’élection de 1939. Il semble plus attiré par la politique municipale montréalaise. Élu échevin du quartier Préfontaine en 1934, il joue le rôle de chef de l’opposition face à Camillien Houde. À l’élection de 1936, il l’emporte à la mairie. Durant son premier mandat, surviennent les réalisations et événements suivants : l’aménagement du Jardin botanique, la construction du pont Pie-IX et l’acquisition de l’île Sainte-Hélène. Par contre, sa promesse de municipaliser la compagnie Montreal Light, Heat and Power est abandonnée.

Raynault ne se représente pas aux élections de 1938. Au scrutin de 1940, au moment où Camillien Houde est emprisonné, il fait un retour à la mairie. C’est une époque difficile ; la Ville de Montréal est sous la tutelle du gouvernement provincial en raison d’un très lourd endettement. Québec impose un nouveau régime politique municipal, de sorte que le maire dirige un conseil de 99 conseillers répartis en trois classes et la Ville est divisée en 11 districts électoraux. Durant le deuxième mandat de Raynault, le gouvernement provincial d’Adélard Godbout nationalise les compagnies Montreal Light, Heat and Power et Beauharnois Light, Heat and Power pour former Hydro-Québec.

Raynault est réélu en 1942. Il est battu en 1944 par Camillien Houde revenu des camps d’internement. Il tente à nouveau sa chance en 1954 mais est défait par Jean Drapeau.

 


Coordonnées | Archives de Montréal | Réalisation

   
 
® Tous droits réservés, Ville de Montréal