La démocratie à Montréal de 1830 à nos jours / ExpositionLa démocratie à Montréal de 1830 à nos jours / Exposition

Vous êtes ici : Accueil > Introduction > Maires de Montréal > William Workman

William Workman (1868-1871)

William Workman est né en mai 1807 en Irlande. Homme d’affaires, il a été maire de Montréal de 1868 à 1871. Il décède le 23 février 1878 à Montréal.

Il arrive au Canada en 1829. On ne connaît pas sa formation académique. On sait toutefois que dès son arrivée, il est journaliste au Canadian Courant and Montréal Advertiser. En 1830, il travaille pour une quincaillerie en gros dont il deviendra co-propriétaire en 1836. Il le sera jusqu’en 1859. Il est également actif dans d’autres domaines d’affaires, dont les banques, les chemins de fer, la spéculation foncière. Doué pour le commerce et la finance, il devient riche.

Workman s’intéresse à la politique municipale. Il accède facilement à la mairie en 1868 en défaisant Jean-Louis Beaudry. Très populaire, il est réélu sans opposition en 1869 et 1870. L’explication tient au fait qu’il a développé une philosophie de la question politique. Il estime qu’une ville comme Montréal peut être gérée tout autant au profit de l’ensemble de ses citoyens que de ses gens d’affaires.

C’est ainsi qu’il voit à l’amélioration des rues, à l’assèchement des terres basses, au changement des canaux d’égout en bois par des tuyaux d’argile vitrifiée, à la construction de bains publics, à l’instauration d’un service d’enlèvement quotidien des ordures ménagères, à la construction d’abattoirs municipaux, à la modernisation du système d’aqueduc. Il plaide aussi en faveur de la transformation de l’île Sainte-Hélène et du mont Royal en parcs publics. De la sorte, la population montréalaise connaît une amélioration de sa qualité de vie et est à même de contribuer à la prospérité.

Voir : Dictionnaire biographique du Canada en ligne

 


Coordonnées | Archives de Montréal | Réalisation

   
 
® Tous droits réservés, Ville de Montréal