La démocratie à Montréal de 1830 à nos jours / ExpositionLa démocratie à Montréal de 1830 à nos jours / Exposition

Vous êtes ici : Accueil > Introduction > La démocratisation de la vie politique (1960-2001) > Pierre Bourque, 40e maire de Montréal


Pierre Bourque, 40e maire de Montréal

Lorsqu’il se porte candidat à la mairie de Montréal au printemps 1994, Pierre Bourque est loin d’être étranger au milieu municipal. Horticulteur, il a été haut fonctionnaire à la Ville de Montréal pendant près de 30 ans. Il a été responsable ou impliqué dans la réalisation de nombreux projets d’importance dont l’aménagement paysager d’Expo 67, les Floralies internationales, le Jardin botanique, ainsi que le Biodôme.

Aux élections du 6 novembre 1994, Pierre Bourque et son parti Vision Montréal remportent une éclatante victoire en faisant élire 39 conseillers sur 50. Le premier mandat est ponctué de choix difficiles et parfois impopulaires sur le plan budgétaire, mais destinés à redresser les finances municipales. Le 1er novembre 1998, les Montréalais décident de faire de nouveau confiance au maire Bourque et reportent son équipe au pouvoir.

Dès la fin de son premier mandat, Pierre Bourque manifeste son rêve de voir un jour se concrétiser une ville de Montréal qui s’étend à l’ensemble du territoire de l’île. Au printemps 1997, le maire Bourque ainsi que d’autres maires d’importantes villes québécoises soumettent un mémoire au premier ministre du Québec, Lucien Bouchard. Ils réclament la fusion des villes-centres avec leur région urbaine. Ce faisant, Pierre Bourque reprend une idée déjà mise de l’avant par Jean Drapeau au début des années 1960 : « Une île, une ville ».

Lentement, le projet de fusions municipales prend forme au sein du gouvernement québécois. La Loi portant réforme de l'organisation territoriale municipale des régions métropolitaines de Montréal, de Québec et de l'Outaouais est sanctionnée le 20 décembre 2000 et crée une seule municipalité sur l’île de Montréal. Dès janvier 2001, la Communauté métropolitaine est mise sur pied. Le Comité de transition débute ses travaux pour la mise en place de la nouvelle ville. Immédiatement, l’opposition aux fusions forcées se manifeste et s’organise.

 


Coordonnées | Archives de Montréal | Réalisation

   
 
® Tous droits réservés, Ville de Montréal