La démocratie à Montréal de 1830 à nos jours / ExpositionLa démocratie à Montréal de 1830 à nos jours / Exposition

Vous êtes ici : Accueil > Introduction > Crises et réformes : une période mouvementée (1921-1960) > La crise économique des années 1930


La crise économique des années 1930

En 1930, Camillien Houde est réélu alors que Montréal se débat en pleine crise économique.  En quête d’un emploi, les chômeurs défilent par centaines à l’hôtel de ville.  Houde tente de secourir les familles trop éprouvées en leur donnant des vêtements et des vivres.

La récession qui s’abat sur la ville ébranle la confiance des électeurs.  En 1932, l’attribution de secours directs aux chômeurs fait éclater maints scandales.  On s’insurge contre le fait que l’administration municipale confie aux secrétaires des conseillers municipaux, houdistes pour la plupart, le soin de distribuer cette forme d’aide aux gens dans le besoin.

Cette même année, Fernand Rinfret, qui a mené sa campagne électorale sur cette question, déloge Camillien Houde.  Mais, en dépit de sa volonté de réformer le mode de gestion des finances municipales, il n’améliore pas la situation.  Camillien Houde, qui reprend le pouvoir en 1934, le reperd en 1936 et le gagne à nouveau en 1938, ne parvient pas à faire mieux.

En 1933, la municipalité se voit dans l’obligation d’aider directement trente pour cent de sa population.  Ses sources de revenus se révèlent nettement insuffisantes, et elle  doit effectuer quantité d’emprunts.  Comme l’ensemble des autres villes, Montréal assume une grande partie des services sociaux en place, sans pour autant en avoir la capacité financière.  Et, dans ce contexte, les interventions des gouvernements supérieurs ne suffisent pas.  La crise met donc en évidence le déséquilibre entre l’ampleur des problèmes que connaît Montréal et les moyens limités dont elle dispose pour les résoudre.

Les milieux financiers montréalais interprètent différemment la situation.  Selon eux, une gestion inadéquate et la corruption qui  règne à l’hôtel de ville sont les grands responsables des déboires financiers de la municipalité.

 


Coordonnées | Archives de Montréal | Réalisation

   
 
® Tous droits réservés, Ville de Montréal